2D attitude est l’association polynésienne du développement durable, reconnue d’intérêt général. L’efficacité économique, l’équité sociale et la préservation des ressources naturelles sont au cœur de son engagement. 2D attitude travaille dans la concertation, hors pressions commerciales, écologiques, politiques, religieuses ou syndicales.
2D attitude - Fa’ahotu i tō tātou Orara’a - Agir aujourd’hui pour préparer demain

Le site de 2Da est en cours de migration vers celui de Colibris.

Retrouvez-nous y
et découvrez aussi Alternatiba Tahiti ainsi que le site de covoiturage Tako.pf !

 
 
 

www.colibris-tahiti.org

www.alternatiba-tahiti.org

Agenda 21 CLM - Des toitures végétalisées pour rafraîchir les salles

Toiture végétalisée Dans certaines salles du CLM où les toitures sont justes au dessus du plafond, la température intérieure augmente du fait que le soleil chauffe le toit. Dans les salles climatisées, les climatiseurs sont alors obligés d’utiliser plus d’électricité pour fournir la température demandée. Donc la consommation électrique augmente, de même que le coût dépensé et la production de CO2, gaz nocif pour le climat. Pour atténuer ce problème, il est proposé de mettre en place, pour certaines salles, une toiture végétalisée.
Le principe de toiture végétalisée existe depuis la préhistoire et est utilisé depuis des siècles par les pays scandinaves pour assurer une isolation thermique.
Cette technique, qui s’avère aussi très adapté à nos climats tropicaux, n’est pas encore très en vogue sur le territoire mais de plus en plus de gens commencent à le connaître. Elle consiste à recouvrir un toit à faible pente d’un substrat végétalisé. Cela permet de nombreux avantages et très peu d’inconvénients. À La Mennais, cela pourrait permettre une baisse de la température dans les bâtiments, donc une baisse de la consommation électrique en majeure partie due à la climatisation.

Les différents types de toitures végétalisées


Il existe trois sortes de toitures végétalisées, il y a la toiture végétalisée traditionnelle, l’extensive et l’intensive.

La traditionnelle


Cette technique est simple. Il suffit simplement de recouvrir la toiture d’une isolation et de l’étanchéifier (peinture + mousse), puis d’étaler une fine couche de substrat végétal(roche légère + terre) ou de déposer des tapis d’herbe.

L’extensive

C’est plus compliqué, plus cher et plus lourd. Il faut mettre un pare-vapeur, une couche isolante, une couche de protection étanche, une couche de drainage, un filtre anti-racines, puis déposer une couche plus épaisse de terre.

L’intensive

C’est le même principe qu’une toiture extensive, mais il faut déposer beaucoup plus de terre. Donc, c’est beaucoup plus lourd et tout type de végétation peut s’y installer,
y compris les arbres et les arbustes !

L'installation


Ce qui conviendrait le mieux au CLM seraient les toitures végétalisées de type traditionnelle (les plus simples) qui ne nécessitent que deux contrôles annuels donc très peu d’entretien : en effet, il ne faut pas imaginer que l’on doit tondre toutes les semaines : le toit se couvre au fur et à mesure d’herbes qui ont une croissance limitée car leur substrat reste assez pauvre. Dans la toiture végétalisée traditionnelle, on laisse faire la nature !... mais on ne lui donne pas trop de marge de manière à ce qu’elle n’envahisse pas le bâtiment.

Lors de la réalisation de l’un de ces toits végétalisé il faut :
- S’assurer que toit est plat ou peu incliné (35° au maximum), ce qui est le cas au CLM.
- Conserver une bande de pourtour de 40 cm minimum permettant l’évacuation des eaux pluviales.
- Réaliser un système d’isolation entre la couche de terre et la tôle : traitement spécial composé d’une couche de peinture d’apprêt, et une couche de 2,5 cm d’isolant en mousse
et une couche de peinture pour protéger la mousse.
- Et bien sûr déposer une fine couche de terre retenue par un cadre.

Lieux de mise en place

Nous avons répertorié 4 zones potentielles de mise en place :
Il y a :
a) le toit du CDI collège

b) le toit de la chapelle

c) le toit du bâtiment D, en face de la chapelle

d) le toit de la salle de musique


Ces 4 zones recouvrent une superficie de 1250 m² de toiture environ. Ces bâtiments n’ont pas la même pente d’inclinaison, mais cela reste tout à fait correct pour une végétalisation.
Avec cette superficie, le coût de l’isolation des toitures pour l’obtention d’une toiture végétalisée traditionnelle serait de 3 750 XPF par m². Et donc le devis de cette isolation s’élèverait à environ 4 500 000 XPF pour les 4 bâtiments.

Conclusion

Il est favorable d’installer des toitures végétalisées au sein de notre établissement afin de promouvoir l’écologie et le respect de l’environnement. Cela permettra des avantages économiques, d’améliorer nos conditions de travail,… Cependant ce projet d’amélioration du CLM demande une étude plus approfondie sur les coûts de la mise en œuvre. Il faut savoir que sur un système de toiture végétalisée traditionnelle toutes les plantes qu’on peut trouver à Tahiti ne pourront s’y installer. Il n’y aura pas d’arbres ou de plantes à grandes racines : le choix de ces plantes est restreint et se fait naturellement. Donc pas de souci pour ça.
Cet article a été réalisé par les élèves de la classe de Seconde 6 du CLM, en charge de ce projet.
CLM = Collège-Lycée LA MENNAIS, Papeete, Tahiti.
Les auteurs de l'article
Télécharger le dossier de la saison précédente, à l'origine de cet article de synthèse (désormais sur le site de Fédéscol).