2D attitude est l’association polynésienne du développement durable, reconnue d’intérêt général. L’efficacité économique, l’équité sociale et la préservation des ressources naturelles sont au cœur de son engagement. 2D attitude travaille dans la concertation, hors pressions commerciales, écologiques, politiques, religieuses ou syndicales.
2D attitude - Fa’ahotu i tō tātou Orara’a - Agir aujourd’hui pour préparer demain

Le site de 2Da est en cours de migration vers celui de Colibris.

Retrouvez-nous y
et découvrez aussi Alternatiba Tahiti ainsi que le site de covoiturage Tako.pf !

 
 
 

www.colibris-tahiti.org

www.alternatiba-tahiti.org

Agenda 21 CLM - Des lumières allumées en plein jour

Lumière allumée en plein jourLumières allumées dans un couloir, en plein jourCes lumières en plein jour dans les couloirs sont elles utiles ? NON ! Alors pourquoi sont-elles allumées ?...







Le constat

Il est simple. Ces lumières en plein jour dans les couloirs sont elles utiles ? NON ! Alors pourquoi sont-elles allumées ?...

L’analyse

Dans tous les couloirs, les interrupteurs sont situés à hauteur des coudes, ou même de la tête lorsque l’on est assis sur certains bancs. Les élèves ont donc tendance à s’appuyer dessus par mégarde, et déclenchent les lumières. Ces dernières restent alors allumées car personne ne prend la peine de les éteindre. Au regard des très nombreux messages d’éducation civique que l’on reçoit au CLM, on ne peut pas dire que cela soit très cohérent : il faut agir.
Un appui involontaire de l'épaule
Un appui involontaire de la lumière... et celle-ci peut rester allumée en plein jour pendant des heures

Les solutions

Plusieurs solutions ont été élaborées afin d’éviter que ces interrupteurs soient activés involontairement :

  1. Les interrupteurs pourraient être élevés à une hauteur importante (mais toujours accessible) : la hauteur d’1,80 m au dessus du sol est proposé. C’est une solution appropriée quand les câbles sont apparents, et donc facilement déplaçables.
  2. Les interrupteurs pourraient être encadrés par une « bordure » qui empêcherait de le déclencher intempestivement en s’appuyant dessus par mégarde. C’est une solution appropriée quand les câbles sont intégrés dans le béton, et donc difficilement déplaçables.
  3. Dans certains cas, et en particulier pour lutter contre un déclenchement cette fois volontaire des interrupteurs, il est indispensable de… supprimer les interrupteurs et de les remplacer par des détecteurs de mouvement placés en hauteur (et réglés bien sûr pour ne se déclencher que la nuit). Cette solution est appropriée dans tous les cas.
Ces trois solutions pourraient être appliquées dans l’ensemble des couloirs du CLM ; le choix entre ces différentes propositions se ferait alors en fonction des couloirs en question.

Cet article a été réalisé par les élèves de la classe de Seconde 6 du CLM, en charge de ce projet.
CLM = Collège-Lycée LA MENNAIS, Papeete, Tahiti.
Auteurs
Télécharger le dossier de la saison précédente, à l'origine de cet article de synthèse (désormais sur le site de Fédéscol).